27 mai 2022

UKRAINE – RUSSIE – Gouvernance cachée

3 min read

UKRAINE

LA GUERRE, L’EFFONDREMENT, ECONOMIQUE, LE COVID NE SONT PAS UN PROBLÈME POUR TOUS.

Les mondialistes (maîtres du monde depuis l’Empire Britannique) ont planifié depuis longtemps cette stratégie.

Gorbatchev (Russie-URSS) avait accepté l’indépendance des nations de l’Europe de l’Est à la condition que l’OTAN ne s’y implante jamais. Or l’Otan a trahi cet engagement et depuis s’est implantée en Europe de l’Est.

Nous avons besoin d’une unité transatlantique,

Nov. 2013 YANOUKOVITCH président élu officiellement par les Ukrainiens, refuse de lever les barrières douanières avec l’union Européenne. Aussi tôt une nouvelle révolution orange éclate, (9 ans jour pour jour aprés celle de 2004, en pleins jeux olympiques de Sotchi).

YANOUKOVITCH est renversé.

Des tireurs d’élite placés autour de la place Maidan tirent dans les 2 camps face à face sur la place ( conversation Catherine Ashton et ministre Estonien ). Le palais présidentiel est pris d’assaut. Le président YANOUKOVITCH est destitué puis une bande débarque dans le bureau du directeur de la TV nationale et lui fait signer sous l’œil des caméras sa démission.

En mais 2014 POROCHENKO est élu à la présidence de l’Ukraine: «  nous combattons pour la démocratie, pour la liberté, pour la sécurité de tout le continent européen ».

1 ère décision résiliation de la langue Russe, 2 ème décision le non-dialogue avec les rebels du Dombass mais des bombes. Les Etats-Unis élargissent leurs sanctions contre la Russie et poussent à la guerre.

Pourtant 80 % des Ukrainiens (ouest) refusent la mobilisation, il y a de nombreuses défections dans la police et l’armée. Ce sont des mercenaires (payés) et des extrémistes (véritables fascistes du mouvement AZOV …) qui chargent sur la ligne de front.

Mai 2016 le FMI accorde à l’Ukraine un prêt de 17,5 milld dollars pour aider kiev.

Pendant que l’on assiste à un véritable système de désinformation en Europe, nos journalistes font l’éloge du camp des bons et noircissent le camp des méchants. Le système de propagande occidental est depuis longtemps huilé grâce à la centralisation des médias aux mains des milliardaires.                            La presse occidentale abuse de la naïveté de la fragilité humaine.                                                                La déshumanisation de la plume permet aux journalistes de ne rouler que pour un seul camp et de décrédibiliser l’autre. D’un côté il y a les gentils pro-occidentaux, de l’autre les mécréants méchants pro-Russes.

Le Dombass Ukrainien est la frontière non seulement entre les pro-russes et pro-européens,

mais également entre Chrétiens catholiques (laïcs) et Chriétiens Orthodoxes.                                            Sous Poutine la Russie a muté du communisme à l’orthodoxie Chrétienne, bravo au moins il y a une morale ! contrairement à Porochenko qui prétend qu’il y a le camp du bien (pensée unique) et le camp du mal. Il affirme combattre pour la démocratie, mais refuse tous dialogues avec les rebels du Dombass.

Les ultra-libéralistes seraient les bons, les habitants du Dombass (les terroristes) le camp du mal.

Rappelons que Porochenko a toujours refusé le dialogue avec les hortodoxes du Dombass,                  et en lieu et place fait parler la répression et les bombes. Sa première mesure fut de résilier la langue Russe ( une langue nationale ), sa seconde mesure fut la guerre.

Aujourd’hui rien n’a changé.

L’Europe et les Etats-Unis grâce à leur presse ultra-centralisée sont entre les mains de la Gouvernance de l’ombre, la grande finance.